Santé et protection sociale, quelles nouveautés pour cette année ?

Fidèles lectrices et lecteurs de nos actualités, vous êtes sans doute incollables sur les nouveautés prévues pour 2019 en matière de santé et de protection sociale. Pour être sûrs que vous avez bien tout suivi, nous faisons le point aujourd’hui. Tour d’horizon des changements annoncés.

Ce que vous connaissez déjà

  • La fin de la Sécurité sociale étudiante

Nous vous en parlions il y a tout juste un an : depuis la rentrée 2018, les nouveaux étudiants sont désormais affiliés au régime général de la Sécurité sociale. C’est la fin du régime spécifique dont la mise en place remontait à l’après Seconde Guerre mondiale.

Pour autant, seuls les nouveaux inscrits étaient concernés l’année dernière. C’est donc en septembre 2019 que le régime étudiant va définitivement disparaitre, avec le basculement de l’ensemble des étudiants vers le nouveau système.

  • La réforme du 100% santé (RAC 0)

Nous l’avons évoqué à plusieurs reprises ces derniers mois, parce que votre mutuelle GSMC, comme tous les organismes complémentaires, est particulièrement impliquée dans la mise en place du reste à charge zéro (RAC 0), appelé désormais « réforme du 100% santé ».

Son principe est simple : vous bénéficierez à l’horizon 2021 d’une prise en charge intégrale de vos frais sur un panier de soins en matière de prothèses dentaires, appareils auditifs et lunettes (n’hésitez-pas à suivre nos liens pour en savoir plus). La réforme étant progressive, l’année 2019 voit déjà une diminution moyenne du reste à charge de 200€ pour les appareils auditifs, et la mise en place de tarifs plafonnés en audiologie et soins dentaires.

  • La disparition complète du RSI

D’ores et déjà, l’ancien régime des professions indépendantes (RSI) a été intégré dans le régime général de la Sécurité sociale, au sein de la nouvelle « Sécurité sociale des indépendants ». Ses difficultés récurrentes ont donc eu raison de son existence.

Comme pour la Sécurité sociale étudiante, cette disparition a été orchestrée en deux temps : depuis le 1er janvier 2019, tous les nouveaux travailleurs indépendants (artisans, commerçants, professions libérales, micro entrepreneurs…) sont automatiquement affiliés au régime général. Et à compter de 2020, l’ensemble des professionnels basculera dans celui-ci.

Ce dont nous ne vous avions pas encore parlé

  • La télé expertise

Depuis septembre 2018, une nouvelle convention signée entre l’Assurance maladie et les représentants des médecins libéraux permet le remboursement des actes de téléconsultation (consultation à distance). Et depuis février dernier, c’est au tour de la télé expertise d’être prise en charge.

Qu’est-ce que c’est ? Son principe est simple : un médecin (le « médecin requérant ») peut solliciter un confrère (le « médecin requis ») pour prendre un avis, parce qu’il estime que celui-ci dispose d’une expertise particulière au regard de la situation de son patient. Le tout à distance. Ce qui est bien pratique quand le médecin requis n’exerce pas dans la même zone géographique.

Pour cette année, la télé expertise sera réservée à certains patients : maladies rares, affections longue durée (ALD), zones sous-denses (déserts médicaux), EHPAD, personnes détenues en prison. La généralisation de ces dispositions est ensuite prévue pour l’année 2020.

  • Vers un paquet de cigarette à 10€

Le prix de certains paquets a déjà augmenté le 1er janvier dernier, l’actuel gouvernement souhaitant renouer avec une politique de lutte contre le tabagisme plus efficace. Et le meilleur outil de lutte contre ce dernier est incontestablement l’augmentation du prix du tabac.

L’objectif a été clairement fixé : 10€ par paquet pour 2020. Si vous êtes fumeurs, n’est-ce pas l’occasion de commencer à arrêter ? Pour vous aider, pourquoi ne pas commencer par un mois sans tabac ?

  • La revalorisation de l’AAH

L’allocation adulte handicapé (AAH) va être revalorisée de 40€ le 1er novembre prochain. Elle atteindra ainsi la barre des 900€ mensuels, soit une hausse de 4,7%, après une précédente augmentation de 40€ l’année dernière.

Année après année, on se rapproche donc progressivement du niveau d’un SMIC à temps plein, demande récurrente des organisations représentants les personnes en situation handicap, afin d’en faire un véritable revenu d’existence.

  • La variation des honoraires de dispensation des médicaments

Depuis janvier 2019, les honoraires de dispensation des pharmaciens peuvent varier en fonction des médicaments. Les quoi ? Ces honoraires sont ce que touchent les pharmaciens pour chaque paquet de médicaments vendu.

Afin de valoriser le travail du pharmacien, la réglementation concernant ceux-ci a été revue. Ce professionnel a en effet un rôle de plus en plus important à jouer, notamment par la qualité des explications qu’il délivre aux patients, afin d’assurer la bonne observance du traitement prescrit. C’est donc cette fonction que ces honoraires rémunèrent.

En pratique, ceux-ci ne seront pris en charge par votre mutuelle qu’en cas de prescription de médicaments remboursables. Ce qui veut dire que vous constaterez peut-être une hausse sur les médicaments non remboursables, ou en cas d’automédication. Mais rassurez-vous : si ces derniers ne sont pas remboursables, c’est tout simplement parce que leur efficacité est faible ou non démontrée (par exemple, la plupart des sirops pour la toux).

  • Le remboursement intégral du dépistage sanguin de la trisomie 21

Même s’il était déjà pris en charge dans les faits dans les hôpitaux publics, le dépistage sanguin de la trisomie 21 n’était pas encore officiellement remboursé (pour un coût de presque 400€). C’est désormais chose faite en 2019 avec la publication d’un arrêté ministériel en ce sens.

Ce test, appelé DPNI comme « diagnostic prénatal non invasif », est une technique qui vise à diminuer le nombre d’amniocentèses, technique invasive permettant de prélever les gènes du fœtus (elle nécessite de perforer la membrane placentaire qui l’entoure). 38 000 amniocentèses sont réalisées chaque année en France, et l’on estime pouvoir en éviter ainsi environ 11 000.

Actuellement, toutes les femmes enceintes subissent un examen sanguin et une échographie au premier trimestre de grossesse, notamment pour déterminer le risque de trisomie. Lorsque celui-ci est suffisamment important, on procédait jusqu’à récemment à une amniocentèse. Désormais, un test ADN du fœtus, fiable à 99%, sera réalisé grâce à une simple prise de sang de la mère. Cela n’évitera pas toujours l’amniocentèse, notamment si le risque est d’emblée jugé important ; mais il suffira tout de même dans un certain nombre de cas.

  • Le reste à charge zéro pour les perruques (prothèses capillaires)

Depuis le 2 avril dernier, un reste à charge zéro a également été mis en place en matière de prothèses capillaires. Le principe est le même que pour les appareils auditifs ou les lunettes, avec deux types de perruques :

  • Les prothèses de classe I, en cheveux synthétiques. Elles sont entièrement prises en charge, dans la limite d’un prix de vente maximal obligatoire de 350€.
  • Les prothèses de classe II, contenant au moins 30% de cheveux naturels. Cellesci ne pourront pas coûter plus de 750€, et seront remboursées à hauteur de 125€.

Ces perruques sont destinées à compenser la perte de cheveux (« alopécie », en langage médical), temporaire ou définitive, notamment en cas de traitement contre le cancer. La prescription est faite par un dermatologue ou un infirmier en pratiques avancées (plus d’informations sur cette nouvelle spécialité à venir dans notre prochaine actualité), et elle pourra être renouvelée une fois par an dans le cadre du RAC 0.

*             *

*

Pour en savoir plus :

Si vous voulez mieux comprendre le principe des honoraires de dispensation des pharmaciens, allez donc faire un tour sur le site de l’Assurance maladie.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter !

  • Par téléphone au 03 20 47 62 00 - du lundi au vendredi  entre  8h30 à 17h30
  • Par courriel : contact@mutuelle-gsmc.fr
  • Ou encore en nous écrivant à : Mutuelle GSMC - Héron parc - 40 rue de la vague - CS 20455 -59658 Villeneuve d'Ascq.

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de chèques cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un chéquier cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuelle-gsmc.fr

03 21 12 25 50
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq